Sousa chinensis

Famille : Delphinidae

Andrea_Tarallo.gif
Texte © Andrea Tarallo

 


Traduction en français par Virginie Thiriaud

 

Sousa chinensis, Delphinidae, Dauphin à bosse du Pacifique, Sotalie de Chine

La Sousa chinensis est un cétacé très rare appartenant à la famille des delphinidés © Giuseppe Mazza

Le Dauphin à bosse du Pacifique ou Sotalie de Chine (Sousa chinensis Osbeck, 1765) est un cétacé odontocète très rare, de la famille des Delphinidae, mais au sein du genre Sousa, la taxonomie n’est pas claire.

Actuellement, les différents morphotypes sont considérés comme appartenant à la seule espèce officiellement reconnue : Sousa chinensis.

Certains biologistes considèrent cependant qu’il existe au moins une autre espèce, la Sousa plombea, dont l’aire de répartition ne chevauche pas celle de Sousa chinensis, et qui diffère nettement par sa couleur, “plombea” la définissant clairement comme une nuance de gris foncé, et par sa morphologie. Cependant, les proportions crâniennes sont pratiquement indiscernables et les différences morphologiques ne sont pas instructives du point de vue phylogénétique.

Le nom du genre Sousa n’a pas d’origine claire, tandis que le nom spécifique chinensis renvoie à coup sûr au fait que l’une des zones d’origine de cet animal est la Chine.

En cantonais, les pêcheurs ont donné à Sousa chinensis le surnom de “wu gei-bak gei”, qui signifie littéralement “tabou noir-tabou-blanc”, et indique une personne mal intentionnée ou de mauvais augure.

Ce nom vient probablement du fait que les groupes de dauphins à bosse du Pacifique ont rapidement appris à suivre les bateaux de pêche pour obtenir de la nourriture facile, en la prélevant directement à l’intérieur des filets avant qu’ils ne soient hissés à bord.

Zoogéographie

La distribution du Dauphin à bosse du Pacifique est peu connue, car la population est composée d’un très petit nombre de spécimens, par ailleurs en diminution continue, et pour certaines zones, on se base sur des observations uniques. Cependant, son aire de répartition est théoriquement assez vaste, incluant les côtes de l’océan Indien, c’est-à-dire la côte sud-est du continent africain, Madagascar, remontant jusqu’à la mer Rouge, le long des côtes du Yémen, jusqu’en Inde et dans les mers des Philippines, au sud de la Chine et sur les côtes du nord de l’Australie.

Sousa chinensis, Delphinidae, Dauphin à bosse du Pacifique, Sotalie de Chine

La répartition est peu connue pour le petit nombre de découvertes, théoriquement vaste, de l’Afrique de l’Est et Madagascar jusqu’au sud de la Chine et l’Australie du nord © Giuseppe Mazza

Ecologie-Habitat

La distribution de cette espèce semble être confinée aux eaux côtières où la bathymétrie ne dépasse jamais 100 mètres. Ils préfèrent fréquenter les golfes, les mers fermées et les lagunes, où ils sont régulièrement observés. On les voit rarement au large, mais ils se rendent volontiers dans les eaux intérieures et peuvent remonter les rivières sur plusieurs kilomètres, bien qu’ils restent généralement dans les zones affectées par la marée. Il se nourrissent de poissons provenant des milieux côtiers, des estuaires, des récifs coralliens et des mangroves, mais dans certaines régions, ils varient leur régime alimentaire avec des céphalopodes et, plus rarement, des crustacés.

Sousa chinensis, Delphinidae, Dauphin à bosse du Pacifique, Sotalie de Chine

Il vit dans les eaux relativement peu profondes des golfes et des lagunes, remontant parfois les rivières © G. Mazza

Morpho-physiologie

Sa corpulence est plus robuste et plus trapue que celle d’autres dauphins. Le bec est long, représentant environ 10% de la longueur totale de l’animal, et se détache nettement du melon.

La “bosse” caractéristique de la Sousa chinensis lui vaut son nom commun anglais de Humpback dolphin (humpback signifiant justement bosse).

Ce sont des dauphins de taille moyenne, atteignant une longueur maximale de 2,8 m et un poids de 250 à 280 kg.

Les mâles sont légèrement plus grands que les femelles.

La forme et la taille de la nageoire dorsale et de la bosse sur laquelle elle se trouve varient considérablement.

Cela va de spécimens à nageoires courtes, peu recourbées et à base large, à des animaux à nageoires plus longues et nettement recourbées. En ce qui concerne la bosse, elle grandit généralement avec la taille de l’animal, jusqu’à devenir parfois exagérément voyante. Cependant certaines populations en sont presque totalement dépourvues.

Comme nous l’avons mentionné précédemment, les couleurs varient beaucoup. Les populations africaines sont gris foncé sur le dos et les côtés, qui s’estompe progressivement en un blanc cassé sur la surface ventrale, rarement tachetée.

Sousa chinensis, Delphinidae, Dauphin à bosse du Pacifique, Sotalie de Chine

Représentant environ 10% de la longueur de l’animal, le bec se détache nettement de la zone arrondie de la tête appelée “melon”. Il sert à attraper les poissons dans la mangrove et les complexes coralliens. Ce sont la base de son l’alimentation, mais dès que l’occasion se présente, il ne délaisse pas les céphalopodes et parfois les crustacés © Giuseppe Mazza

Les dauphins à bosse de la partie nord de l’océan Indien sont uniformément gris-brunâtres. En Chine et dans les mers du sud-est asiatique, les petits sont gris foncé, les sous-adultes sont tachetés de gris-rose, et l’adulte est blanc ou rose.

Il est intéressant de noter que la couleur rose des adultes est due à la circulation sanguine des vaisseaux sous-cutanés et non à une véritable pigmentation de la peau. Les variations de couleur sont encore plus variées que celles décrites, avec des taches, des anneaux et un blanchiment partiel, mais semblent être liées à des populations sédentaires de certaines zones, et donc impossibles à décrire de manière uniforme.

Sousa chinensis, Delphinidae, Dauphin à bosse du Pacifique, Sotalie de Chine

Comme chez tous les cétacés, contrairement aux poissons, la queue s’est développée sur le plan horizontal © Giuseppe Mazza

Éthologie-Biologie reproductive

Des naissances peuvent avoir lieu tout au long de l’année, mais généralement les pics se produisent au printemps et en été.

La gestation dure 10 à 12 mois, et à la naissance, qui a lieu à un intervalle minimum de trois ans par rapport à la précédente, naît un seul petit d’environ un mètre de long.

L’allaitement se déroule probablement sur une période de deux ans, mais la relation mère-enfant reste très étroite pendant au moins trois à quatre ans. La maturité sexuelle est atteinte à l’âge de 12-13 ans chez les mâles, alors que les femelles sont plus précoces d’environ deux ans.

Les habitudes quotidiennes varient selon les différentes populations. La taille des groupes varie également en fonction des zones, mais lors des observations menées dans les années soixante-dix les groupes les plus nombreux ne dépassaient pas 25 spécimens.

La taille des groupes varie également en fonction des saisons, ils sont généralement plus nombreux en été et à la fin de l’hiver.

Les groupes sont toujours bien équilibrés en termes de répartition par sexe et par âge. De plus, le nombre d’individus n’est pas dicté par l’activité qu’ils exercent. Le groupe des dauphins à bosse du Pacifique est cependant très fluide, et les liens ne sont pas durables, à l’exception de ceux entre la mère et son petit. Habituellement, Sousa chinensis nage avec une modalité très caractéristique, le bec effleurant la surface de l’eau allant jusqu’à la nuque.

Il se nourrit principalement dans les systèmes côtiers très productifs, mais a appris à suivre les chalutiers et à se nourrir de la pêche arrachée du fond marin. En Afrique, ils suivent leurs proies presque jusqu’au rivage, s’échouent et retournent ensuite, rassasiés, dans des eaux sûres. Ils fréquentent également des eaux à forte densité de pollution sonore et de trafic maritime, sans en être trop dérangés. Il a été observé que certains individus contrôlent des zones parfois très vastes, de plusieurs dizaines de kilomètres de côtes, et dans certains cas des phénomènes territoriaux, caractérisés par des vocalisations particulières, ont également été décrits.

Sousa chinensis, Delphinidae, Dauphin à bosse du Pacifique, Sotalie de Chine

Il peut atteindre 2,8 m et 280 kg, mais la caractéristique la plus voyante est la peau rose des adultes, due à la circulation sanguine des vaisseaux sous-cutanés © G. Mazza

Synonymes

Delphinus chinensis Osbeck, 1765 ; Delphinus sinensis Desmarest, 1822 ; Sotalia borneensis Lydekker, 1901 ; Sotalia chinensis True, 1889 ; Sotalia plumbeus Flower, 1883 ; Sotalia sinensis Flower, 1883 ; Sousa borneensis Fraser & Purves, 1960 ; Sousa huangi Wang, 1999 ; Sousa lentiginosa Iredale & Troughton, 1934 ; Sousa queenslandensis Gaskin, 1972 ; Steno (Sousa) lentiginosus Gray, 1866 ; Steno chinensis Gray, 1871 ; Steno lentiginosus Blanford, 1891 ; Steno lentiginosus Gray, 1866 ; Stenopontistes zambezicus Miranda Ribiero, 1936.

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de l’ordre des CETACEA et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

error: Content is protected !!