Stereum hirsutum

Massimiliano_Beretta.gif
Texte © Massimiliano Berretta

 

epitalon.gif
Traduction en français par Jean-Marie Epitalon

 

 

Lo Stereum hirsutum fruttifica tutto l’anno su ceppaie di latifoglie e tronchi caduti © Giuseppe Mazza

Famille: Stereaceae Pilát, 1930.

Genre: Stereum Persoon ex S.F.Gray, 1821.

Stereum hirsutum (Willdenow Ex Fries) S.F.Gray, 1821.

Le nom de genre vient du grec « stereós » = dur, ferme, rigide; tandis que hirsutum dérive du latin «hirsutus» = poilu, en raison de sa surface velue.

C’est un champignon qui ne suscite pas d’intérêt alimentaire, de sorte qu’en Italie il n’a pas de nom commun ou vernaculaire.

En France, il est connu sous le nom de “Stérée hirsute”; en Allemagne “Zottiger schichtpilz“, “Striegeliger Schichtpilz”; en Angleterre “Hairy parchment”.

Description du genre

Dans le genre Stereum, on trouve des carpophores soit résupinés, soit en forme de console, seulement dans quelques cas courtement stipités, avec un bord ondulé et lobé; hyménophore lisse, parfois un peu verruqueux, situé sur la face inférieure du champignon; la chair est coriace-élastique ou ligneuse. Système hyphal dimitique avec des hyphes squelettiques, des hyphes génératrices hyalines sans anse d’anastomose. Sporée blanche, spores amyloïdes, cylindriques, lisses, sans pores germinatifs. Ce sont des espèces saprophytes qui poussent sur le bois pourri de divers feuillus ou conifères.

Particolare del fantasioso imenio non commestibile © Giuseppe Mazza

Détail de l’hyménium fantaisiste et immangeable © Giuseppe Mazza

Description de l’espèce

Chapeau: généralement étalé ou à marge relevée, rarement résupiné, souvent à chapeaux imbriqués, se chevauchant, et tabulaires; cuticule velue de manière plus accentuée au point d’attache du substrat, irrégulièrement sinueuse et ondulée; la couleur varie du jaune-orange au jaune-brun ou au gris, avec des zones concentriques brun-orange et une marge souvent plus claire.

Hyménium: situé sur la face inférieure du chapeau, couché sur le substrat, lisse, parfois un peu gibbeux (bosselé), de jaunâtre à orangé, chez les sujets plus âgés, il devient gris-ocre ou noisette.

Pied: absent.

Chair: très mince, fine, jaune brunâtre, de consistance coriace mais élastique.

Habitat: fructifie toute l’année sur du bois pourri de feuillu, sur des troncs à terre, des souches ou de grosses branches.

Comestibilité: il n’a aucune valeur nutritive par manque de chair et surtout parce qu’il est coriace.

Microscopie: spores hyalines, cylindriques, lisses 5,5-7,5 x 2-3,5 µm. Hyphes génératrices de 2-4 µm de large, sans anse d’anastomose, hyphes squelettiques de 3-6 µm de large.

Remarques. C’est le champignon le plus répandu, reconnaissable à ses basidiomes veloutés et à sa couleur jaune orangé.

Au fil des ans, entre 1800 et 2009, pas moins de 26 entités ont été créées comme des formes ou des variétés de l’espèce type. Il existe de nombreuses autres espèces de Stereum qui ne sont pas toujours faciles à déterminer macroscopiquement.

Variétés très similaires: Stereum subtomentosum Pouzar, qui est cependant légèrement stipité, il a une surface à poils courts, plus mince que Stereum hirsutum, alors que l’habitat est le même; Stereum insignitum Quèlet, pousse dans des zones plus méridionales, il est également stipité, sa cuticule a des couleurs plus sombres et un hyménium ocre clair, avec des éléments cylindriques ou claviformes ornés d’excroissances pointues à leur sommet (acanthocystides).

Stereum hirsutum, Stereaceae

Terminaisons d’hyphes squelettiques, basides, hyphes génératrices et spores de Stereum hirsutum © Pierluigi Angeli

En outre, il existe trois espèces qui deviennent rouges au toucher et qui sont: le Stereum sanguinolentum (Albertini & Schweinitz ex Fries), Fries, qui ne pousse que sur conifère (Pinus, Picea et Larix); Stereum rugosum (Persoon ex Fries) Fries, qui pousse sur les feuillus, en particulier Fagus et ses spores sont plus grosses; Stereum gausapatum (Fries) Fries, pousse également sur les feuillus, mais sur le bois de Quercus, ses spores sont légèrement plus longues.

Stereum ochraceoflavum (Schweinitz) Saccardo, est une petite espèce aux couleurs plus douces, gris blanchâtre sur la partie stérile, gris clair ou gris jaunâtre sur l’hyménium, poussant sur les petites branches de feuillus, principalement  Quercus.

Stereum Reflexulum D. A. Reid, une espèce du sud de l’Europe résupinée, qui pousse sur les feuillus et les arbustes, dont la surface du chapeau est grise, de petite dimension (0,5 cm), avec des teintes souvent roses sur l’hyménium.

SynonymesThelephora hirsuta Willdenow 1787 (basionimo); Auricularia aurantiaca Schumacher 1803; Auricularia reflexa Bulliard 1786; Auricularia reflexa var. reflexa Bulliard 1786 ; Boletus auriformis Bolton, 1788; Helvella acaulis Persoon 1800; Helvella acaulis Hudson 1778; Stereum reflexum (Bulliard) Saccardo 1916; Thelephora reflexa (Bulliard) Lamarck & DC. 1805.

 

→ Pour des notions générales sur Fungi voir ici.

→ Pour apprécier la biodiversité des CHAMPIGNONS cliquez ici.