Suillus granulatus

PIERLUIGI.gif
Texte © Pierluigi Angeli

 

epitalon.gif
Traduction en français par Jean-Marie Epitalon

 

Suillus granulatus, Suillaceae, bolet granuleux

Le chapeau de Suillus granulatus peut atteindre 15 cm, sa cuticule est visqueuse © Giuseppe Mazza

Famille : Suillaceae (Singer) Besl & Bresinsky (1997).

Section : Granulati Singer (1938) ex Lannoy et Estadès (2001).

Genre : Suillus Gray (1821).

Suillus granulatus (Linnaeus) Roussel, (1806).

Le nom vient du latin “granulatus” = granuleux, avec des granules; car le pied porte des décorations granuleuses.

Description du genre

Au genre Suillus sont attribuées des espèces avec hyménium à tubules et pores, qui ont un chapeau visqueux, à la cuticule lisse, mais aussi parfois pubescente, complètement détachable, ou détachable par lambeaux, de la chair sous-adjacente.

Le pied est la plupart du temps orné de granulations dues à la dessiccation des gouttelettes d’exsudat; de plus, certaines espèces ont un anneau persistant (résidu du voile général). Toutes les espèces de ce genre sont des symbiotes exclusifs de conifères, certaines espèces n’ont des relations mycorhiziennes qu’avec un seul type de plante supérieure.

Description de l’espèce

Chapeau : 5-15 cm, initialement hémisphérique, puis convexe, finalement presque étalé, la marge d’abord enroulée puis droite, parfois irrégulièrement lobée ou sinueuse; cuticule lisse, glabre, visqueuse, brillante par temps humide, complètement détachable; la couleur est très variable, allant du jaune-ocre au brun-marron, parfois très pâle.

Hyménium : tubules adnés, minces, moyennement longs; la couleur varie du jaune clair au jaune verdâtre à maturité. Les pores angulaires, d’abord petits, puis plus grands, allant du jaune clair au jaune soufre, puis jaune verdâtre, les carpophores au premier stade de la vie sécrètent des gouttelettes opalescentes qui se dessèchent en formant une granularité brun-rougeâtre.

Suillus granulatus, Suillaceae, bolet granuleux

Seuls les jeunes spécimens sont comestibles, après le retrait de leur cuticule © Giuseppe Mazza

Pied : 4 -11 cm, cylindroïde, droit, plein puis creux, pendant longtemps jaune pâle, puis ± ocre; dans la partie supérieure, juste en dessous de l’hyménium, chez le jeune champignon, il existe des exsudations en gouttelettes, semblables à celles de l’hyménophore, qui, avec le temps, se dessèchent et laissent des granulations brun-rouille; sans anneau et sans réticule.

Chair : épaisse, compacte, puis molle et spongieuse dans le chapeau, elle est facilement imbibée par temps humide, fibreuse dans la tige ; blanchâtre, jaunâtre au voisinage de l’hyménium, immuable; odeur légère et agréable, goût doux.

Habitat : il pousse en été et en automne, principalement lié aux Pins à deux aiguilles, mais également sous Pinus strobus et Pinus cembra, très commun et abondant.

Comestibilité : comestible, seuls les jeunes spécimens doivent être consommés et après le retrait de la cuticule.

Spores : lisses, ellipsoïdes, fusiformes, 8-11,5 × 3,1-4,5 μm, brunes en masse.

Basides : en massue, tétrasporiques, sans anse d’anastomose, 18,5-30 × 5,5-6,5 μm.

Cystides : fusiformes, lagéniformes, claviformes, fasciculées, avec pigment brunâtre, 35-65 × 8,5-11,5 µm.

Cuticule : elle est formée d’hyphes cylindriques, en tapis à poils redressés, pour devenir ensuite une couche d’hyphes ± entrelacées.

Remarques. C’est sans aucun doute une espèce très répandue et récoltée, connue sous le nom commun de « pinarolo » en Italie, « bolet granuleux » en France, « boleto granulado » en Espagne.

C’est un champignon facilement reconnaissable si vous prêtez attention à certaines caractéristiques particulières : les granulations plutôt denses présentes sur le pied, les pores qui sécrètent des gouttelettes opalescentes chez les jeunes champignons, la surface du chapeau sans fibrilles et le mycélium basal blanc.

Suillus granulatus, Suillaceae, bolet granuleux

Cuticule ocre jaune ou brun-marron, lisse, visqueuse et complètement détachable © Giuseppe Mazza

On peut le confondre avec: Suillus collinitus (Fries) Kuntze, qui a cependant un chapeau brun foncé, présente, sur la cuticule, des fibrilles radiales sombres et il a un mycélium basal rose; Suillus bellinii (Inzenga) Watling, qui a une cuticule plus claire, presque blanchâtre, surtout chez les jeunes champignons, les tubules légèrement décurrents sur le pied ; Suillus mediterraneensis (Jacquetant & Blum) Redeuilh, qui a cependant une  cuticule avec de fines fibrilles innées et une couleur qui, à maturité, est brun-ocre-olive, la chair plus nettement jaunâtre et l’habitat principalement sous Pinus halepensis.

Basionyme : Boletus granulatus Linnaeus (1753).

Synonymes : Agaricus granulatus (Linnaeus) Lamarck (1783) ; Rostkovites granulatus (Linnaeus) P. Karsten (1881) ; Ixocomus granulatus (Linnaeus) Quélet (1888).

 

→ Pour des notions générales sur Fungi voir ici.

→ Pour apprécier la biodiversité des CHAMPIGNONS cliquez ici.

error: Content is protected !!