Deplanchea tetraphylla

Famille : Bignoniaceae


Texte © Pietro Puccio

 

michel.gif
Traduction en français par Michel Olivié

 

Deplanchea tetraphylla

La Deplanchea tetraphylla est une plante australienne de 20 m de haut © Giuseppe Mazza

Cette espèce est originaire de l’Australie (Queensland) et de la Nouvelle-Guinée où elle pousse généralement le long des côtes sableuses et en bordure des forêts pluviales du niveau de la mer jusqu’à environ 800 m d’altitude.

Le genre est dédié au médecin naval et botaniste français Émile Deplanche (1824-1874). Le nom de l’espèce est la combinaison des termes grecs « tettares » = quatre et »phyllon » = feuille, par référence aux feuilles qui sont souvent disposées en verticelles par groupe de 4.

Noms communs : burmese pagoda tree, golden bouquet tree, wallaby wireless tree, yellow pagoda flower tree (anglais).

La Deplanchea tetraphylla (R. Br.) F. Muell. ex Steenis (1927) est un arbuste ou un arbre qui peut atteindre dans la nature une hauteur de 20 m. Ses branches sont tomenteuses.  Ses feuilles, portées sur un pétiole long de 3 à 5 cm, sont groupées à l’extrémité des branches, opposées ou disposées en verticelles par groupe de 3 à 4  (elles sont placées en cercle sur le même noeud), simples, obovées avec un bord ondulé, longues jusqu’à 30 cm, larges de 15 cm, coriaces, de couleur vert intense et brillantes en partie supérieure, vert jaunâtre et mates avec des nervures saillantes et deux glandes à leur base en partie basse.

Les inflorescences, terminales, en forme de racème composé, rondes, d’un diamètre pouvant atteindre 30 cm, plates, portent une multitude de fleurs brillantes, de couleur jaune et à la forme particulière. La corolle est infundibuliforme, comprimée latéralement et bilabiée. La lèvre supérieure est obcordée alors que la lèvre inférieure, trilobée, a un lobe inférieur concave et 4 longues étamines dressées ou légèrement inclinées. Les fleurs sont riches en nectar. Celui-ci a une couleur ambrée à marron foncé qui se concentre dans le lobe inférieur de la corolle et attire principalement des oiseaux, des chauves-souris et de petits animaux qui jouent le rôle de pollinisateurs.

Les fruits sont des follicules ligneux et aplatis, longs jusqu’à 15 cm, verdâtres à maturité, qui contiennent de nombreuses graines arrondies entourées d’une fine aile cartacée à demi transparente, d’environ 1,8 cm de diamètre,  qui facilite leur dispersion par le vent. On reproduit cette plante par bouturage et au moyen de ses graines qui doivent être plantées le plus rapidement possible, leur capacité à germer étant de courte durée, dans un terreau sableux complété par de la perlite et maintenu humide à la température de 22 à 24°C. La durée de  germination est de 3 à 6 semaines.

C’est une des arbres les plus décoratifs de la flore spontanée australienne du fait de ses grandes feuilles et de ses inflorescences caractéristiques. De croissance rapide il ne peut être cultivé que dans les zones aux climats tropical et subtropical humide, car il est assez sensible aux basses températures, en plein soleil et à l’abri des vents violents qui peuvent détruire sa frondaison. Il a besoin de terrains bien drainés, de préférence sableux, légèrement acides à légèrement alcalins et riches en substances organiques. Les plantes adultes peuvent supporter des périodes de sécheresse. On peut l’employer sous forme de spécimen isolé, en groupe ou en rangée. Il est d’un bel effet esthétique quand il est planté en alignement le long des routes. Il supporte bien les tailles ainsi que les embruns et peut donc aussi être utilisé à proximité de la mer.

Synonymes : Diplanthera tetraphylla R.Br. (1810); Bulweria nobilissima F.Muell. (1864); Tecomella bulweri F.Muell. (1864); Deplanchea bulwerii (F.Muell.) F.Muell. (1866); Faradaya chrysoclada K.Schum. (1905).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des BIGNONIACEAE et trouver d’autres espèces cliquez ici.