Ixora finlaysoniana

Famille : Rubiaceae


Texte © Pietro Puccio

 

michel.gif
Traduction en français par Michel Olivié

 

Ixora finlaysoniana, Rubiaceae

L’Ixora finlaysoniana est un arbuste ou un petit arbre sempervirent du Sud-Est asiatique qui atteint 5 m de haut. Ses inflorescences larges d’environ 8 cm sont parfumées et se succèdent presque sans arrêt sous les tropiques © Mazza

Cette espèce est originaire de l’Assam, du Bangladesh, du Cambodge, de la Chine (Anhui, Chongqing, Fujian, Guangdong, Guangxi, Guizhou, Hainan, Henan, Hong Kong, Hubei, Hunan, Jiangsu, Jiangxi, Kin-Men, Macao, Ma-tsu-Pai-chuan, Shanghai, Sichuan, Yunnan et Zhejiang), des Philippines, du Laos, de la Thaïlande et du Vietnam où elle vit en bordure des forêts humides jusqu’à environ 1.000 m d’altitude.

Le nom du genre est probablement la transcription phonétique du sanskrit  Ishwara (Shiva) auquel ces fleurs sont traditionnellement offertes par les fidèles hindous. Le nom de l’espèce est dédiée au naturaliste écossais George Finlayson (1790-1823).

Noms communs : fragrant ixora, Siamese white ixora, white ixora (anglais), bao ye long chuan hua (chinois), buque de noiva, ixora-branca (portugais-Brésil), bola de nieve, copo de nieve, corona de la reina, ramo de novia, reunion de senoritas (espagnol), santan puti (tagalog), chem kao (thaïlandais), trang trang, trang thom (vietnamien).

L’Ixora finlaysoniana Wall. ex G. Don (1834) est un arbuste ou un petit arbre sempervirent très ramifié, haut jusqu’à environ 5 m, dont les feuilles, portées sur un pétiole long de 0,5 à 1 cm, sont simples, opposées, oblongues-elliptiques à oblancéolées, longues de 10 à 18 cm et larges de 3 à 7 cm avec un apex obtus et pointu et un bord entier, coriaces, de couleur vert intense et brillantes.

Les inflorescences sont terminales, dressées, portées sur un pédoncule long jusqu’à 2 cm, constituées de cymes denses et corymbiformes d’environ 8 cm de diamètre et portent une multitude de fleurs blanches de 1,5 à 1,8 cm de diamètre et parfumées. Elles ont un calice doté de 4 lobes elliptiques à l’apex pointu, longs de 0,5 à 1 cm, une corolle hypocratériforme (une corolle aux lobes allongés et perpendiculaires à un long tube mince) comportant un tube long de 2 à 3,5 cm et 4 lobes elliptiques à oblancéolés à l’apex pointu, longs de 5 à 8 mm et larges de 1,5 à 3 mm. Les anthères enfin, qui sortent du tube, sont longues de 3 mm.

Ixora finlaysoniana, Rubiaceae

Insolite et décorative aussi en bouton. C’est une plante employée depuis des siècles dans la médecine traditionnelle © Giuseppe Mazza

Les fleurs sont hermaphrodites et protandres (les organes mâles mûrissent avant les organes femelles), ce qui fait obstacle à l’autopollinisation au profit de la pollinisation croisée. Le fruit est une drupe sous-sphérique d’environ 0,8 cm de diamètre, d’abord de couleur verte puis rouge noirâtre à maturité.

On reproduit cette plante en semant ses graines dans un terreau drainant maintenu humide à la température de 24 à 26 °C, par bouturage de pointe ou semi-ligneux, par marcottage ou au moyen des surgeons racinaires qui se forment à une certaine distance de la plante mère.

C’est une espèce largement cultivée, à cause de son feuillage décoratif et de ses inflorescences éclatantes et parfumées produites presque en permanence,  dans les jardins des zones aux climats tropical et subtropical humide sous forme de spécimen isolé ou de massifs ou pour créer des bordures et des haies. Elle a besoin d’une exposition en plein soleil, bien qu’elle supporte un ombrage léger, et de sols bien drainés, riches en substances organiques, maintenus humides, acides ou neutres.

Il est utile de la tailler périodiquement pour que son port demeure compact et stimuler sa floraison et d’ajouter des engrais en se servant de produits équilibrés pour plantes acidophiles, hydrosolubles et comportant des micro-éléments. En dehors des zones tropicales et  subtropicales elle peut être cultivée en pot. Comme elle ne supporte pas des températures proches de 0 °C,  sauf si elles sont exceptionnelles et de très courte durée, elle doit être mise à l’abri pendant les mois les plus froids dans des locaux très lumineux, les températures minimales nocturnes ne devant pas être inférieures à 16 °C.

Toutes les parties de cette plante sont utilisées dans la médecine traditionnelle de ses pays d’origine pour de nombreuses pathologies.

Synonymes : Ixora findlayana B.S.Williams (1883) ; Ixora merguensis var. parvifolia F.N.Williams (1905) ; Ixora denticulata Pierre ex Pit. (1924).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des RUBIACEAE cliquez ici.

error: Content is protected !!