Jacaranda mimosifolia

Famille : Begoniaceae


Texte © Prof. Pietro Pavone

 

michel.gif
Traduction en français par Michel Olivié

 

Jacaranda mimosifolia, Bignoniaceae

Semi-sempervirente la Jacaranda mimosifolia est une espèce originaire d’Argentine où elle atteint 30 m de haut. Son bois qui est apprécié est compact et dur © G. Mazza

La Jacaranda mimosifolia D. Don est une espèce originaire de l’Argentine, de la Bolivie et du Paraguay et communément connue sous le nom de Jacaranda bleu, de Flamboyant bleu ou d’Arbre fougère.

Le nom du genre Jacaranda vient de la latinisation du nom indigène de ces plantes dans la langue tupi-guarani des tribus de l’Amazonie. Le nom de l’espèce fait allusion à la morphologie des feuilles qui rappellent celles du Mimosa.

C’est un arbre, parfois un arbuste, semi-sempervirent, haut de 8 à 20 m mais pouvant atteindre 30 m dans ses régions d’origine, au tronc droit et aux branches robustes. Ses feuilles sont élégantes, de couleur verte, brillantes, longues jusqu’à 45 cm, composées, bipennées, dotées de pinnules imparipennées formées de nombreuses paires de folioles (de 13 à 41) ovales-lancéolées, mucronées à l’apex, sessiles, elliptiques ou oblongues-elliptiques de 3 à 12 x 1 à 4 mm et de 25 x 7 mm pour celles situées aux extrémités. Elles subsistent sur la plante jusqu’à décembre ou janvier.

Jacaranda mimosifolia, Bignoniaceae

Les feuilles, longues jusqu’à 45 cm, sont composées, bipennées et d’un beau vert brillant. Les épaisses panicules terminales des inflorescences mesurent jusqu’à 16 cm © Giuseppe Mazza

Les fleurs de couleur bleu violet sont hermaphrodites, zygomorphes, pédonculées et pentamères. Elles sont regroupées sous forme de panicules terminales, longues jusqu’à 16 cm et droites. Le calice est gamosépale, campanulé, long de 3 à 4 mm et comporte des dents longues d’environ 1 mm. La corolle est gamopétale, tubuleuse-renflée, bilabiée, et possède une lèvre supérieure trilobée et une lèvre inférieure bilobée. Les étamines sont libres et au nombre de quatre. Comme chez les autres espèces du genre Jacaranda la fleur a un staminode velu plus grand que les autres étamines (de 3 à 3,5 cm de long). Le gynécée est syncarpique et possède un ovaire supérieur bicarpellaire et biloculaire.

Les fruits sont de grosses capsules ligneuses sphériques-ovoïdes (3,2 à 6 x 3,7 à 6 cm), comprimées, au bord ondulé et déhiscentes. Ils mûrissent en automne/hiver et subsistent longtemps sur la plante. Ils sont de couleur cuir et contiennent de nombreuses graines ailées grandes de 9 à 17 x 11 à 17 mm.

La J. mimosifolia est une plante qui est relativement sensible au froid. Elle pousse à l’extérieur seulement dans les régions au climat doux et ne résiste que peu de temps à des températures proches de 0 °C. Elle préfère les expositions ensoleillées et un terrain bien drainé.

Jacaranda mimosifolia, Bignoniaceae

Les fleurs de Jacaranda mimosifolia, d’un bleu violet, ont des pétales soudés dans une corolle à la lèvre supérieure trilobée et à la lèvre inférieure bilobée. Le staminode stérile typique des Bignoniaceae est velu et plus grand que les 4 étamines libres. Les fleurs, les feuilles et l’écorce ont des vertus médicinales. L’écorce a des propriétés contraceptives, émétiques et laxatives. Les études sont concentrées actuellement sur les vertus antimicrobiennes, anti-inflammatoires, analgésiques et anticancéreuses © Giuseppe Mazza

Du fait de sa floraison spectaculaire et intense et de son beau feuillage on la plante le long des avenues urbaines et dans les parcs et jardins. Elle n’a pas besoin de soins particuliers vu que c’est une plante résistante qui pousse très rapidement. Dans les régions au climat rigoureux de jeunes spécimens de J. mimosifolia peuvent être cultivés en pot et gardés à la maison. On reproduit cette plante en semant ses graines au printemps. Il faut toutefois avoir en tête le fait que ces graines sont “récalcitrantes”, c’est-à-dire qu’il faut qu’elles germent rapidement faute de quoi elles perdent leur capacité à germer. Il est plus facile de reproduire cette plante au moyen d’un bouturage sur bois semi-mûr qui est à effectuer en été (juin-juillet).

La J. mimosifolia fournit un bois compact, dur et facile à travailler qui est apprécié pour les travaux  de tournerie et de placage et connu sous le nom de faux palissandre. Elle a diverses propriétés médicinales. L’écorce a des propriétés contraceptives,  émétiques et laxatives. La consommation par voie orale d’infusions de fleurs, de feuilles et d’écorce est employée pour le traitement des reflux gastro-oesophagiens, de la hernie hiatale, de la dysenterie amibienne et d’autres troubles gastro-intestinaux.

Jacaranda mimosifolia, Bignoniaceae

Les fruits, déhiscents sont de grosses capsules ligneuses. Ils mûrissent en automne et en hiver et libèrent de nombreuses graines ailées © Giuseppe Mazza

Jacaranda mimosifolia, Bignoniaceae

Détail des fruits pendants, de couleur cuir à maturité, et d’un fruit ouvert pour montrer les graines © Giuseppe Mazza

Des extraits in vitro de J. mimosifolia se sont avérés posséder une action antimicrobienne contre Bacillus cereus, Escherichia coli et Staphylococcus aureus. Actuellement les études sont concentrées en priorité sur ses propriétés antimicrobiennes, anti-inflammatoires, analgésiques et anticancéreuses.

J. mimosifolia est proche de J. cuspidifolia mais cette dernière a des inflorescences compactes et des fleurs plus grandes dont la couleur va du bleu intense au bleu violacé. On a récemment obtenu des hybrides de J. mimosifolia x J. cuspidifolia qui produisent des graines fertiles capables d’engendrer des plantes très décoratives à la floraison précoce et adaptées à la culture en pot. Dans le passé J. acutifolia était considérée comme étant synonyme de J. mimosifolia mais de récentes études laissent supposer qu’il faut établir une distinction entre ces deux espèces en raison de leurs origines géographiques différentes, étant donné que J. acutifolia est une espèce particulière au Pérou. En partant de cette distinction les spécimens cultivés dans les zones tropicales comme dans les zones subtropicales et provenant d’Argentine appartiennent tous à J. mimosifolia.

Synonymes Jacaranda chelonia Griseb., Jacaranda ovalifolia R.Br.

 

→ To appreciate the biodiversity within the family BIGNONIACEAE and find other species please click here.

error: Content is protected !!