Lantana montevidensis

Famille : Verbenaceae


Texte © Prof. Pietro Pavone

 

catherine_collin.gif
Traduction en français par Catherine Collin

 

Lantana montevidensis

Originaire d’Amérique du Sud, Lantana montevidensis est une plante très décorative dont les fleurs sont parfumées. Elle est abondamment cultivée, parfois naturalisée dans beaucoup d’aires tropicales et subtropicales où elle peut devenir envahissante. Ses feuilles sont toxiques mais elle possède des vertus médicinales © Giuseppe Mazza

Lantana montevidensis (Spreng.) Briq. est originaire du sud du Brésil, d’Uruguay, du Paraguay et d’Argentine. C’est une plante très décorative avec des fleurs parfumées, et par conséquent, cultivée presque partout dans le monde. Elle est naturalisée dans beaucoup d’aires tropicales et subtropicales mais dans certaines zones comme certaines régions d’Australie et d’Hawaï, elle se comporte en espèce invasive et envahissante.

Noms communs : Lantana de Montevideo, Lantanier rampant, Lantanier de Sellow, Lantanier violet.

Le nom de genre Lantana dérive d’incliner lentement, courber et se réfère au nom latin de Viburnum lantana, pour la structure de son inflorescence qui est similaire. Le nom d’espèce montevidensis fait référence à Montevideo, la capitale d’Uruguay, où l’espèce a été découverte.

Lantana montevidensis

Suffrutescent (sous-arbrisseau) ou petit arbuste bas, ses tiges sont fines, souvent rampantes. Ici il est cultivé en retombant. Spectaculaire cascade de fleurs sur le mur d’un jardin bien ensoleillé du sud de la France © G. Mazza

Lantana montevidensis est un sous-arbrisseau ou un petit arbuste bas, parfois retombant, avec des tiges fines le plus souvent rampantes, avec des poils et des glandes.

Il montre des feuilles décussées, vertes, opposées ou parfois alternes, avec des pétioles longs d’environ 4 mm et des limbes de taille variable, avec des bords grossièrement dentés, d’ovales à lancéolées, gommeuses, généralement gaufrées et rugueuses sur la face supérieure, pubescentes sur la face inférieure. Les fleurs sont réunies en inflorescences axillaires ombelliformes (corymbe), d’abord hémisphériques, capitées (comme une tête épingle), larges de 2,5 cm ou plus, avec des bractéoles ciliées, granuleuses. Les fleurs sont sessiles, pubescentes, avec un calice mesurant environ 2 mm, avec 4 dents peu profondes ; corolle infundibuliforme, généralement à 4 lobes, de couleur rose-mauve ou violet, avec une gorge jaune-blanchâtre. Le gynécée présente un stigmate oblique. Les fleurs attirent les abeilles et les papillons. Les fruits sont des drupes violet foncé, globuleuses, d’environ 4 mm, charnues, à demi enveloppées par le calice, avec un endocarpe ligneux et deux noyaux monospermes. Les graines n’ont pas d’endosperme.

Lantana montevidensis résiste à la sécheresse, est adapté à la formation de taches colorées dans les jardins et dans les zones de climat tempéré il est fleuri presque toute l’année. Il tolère la mi-ombre mais fleurit mieux en plein soleil. On peut aussi le cultiver en pot, mais comme il y est moins résistant à la sècheresse par rapport à la culture en pleine terre, il est conseillé de l’arroser régulièrement. C’est une plante toxique avec une odeur âcre et un goût très amer. Les fruits sont très appréciés des oiseaux qui participent ainsi à la dispersion des graines.

L’extrait de feuilles de Lantana montevidensis est utilisé dans la médecine traditionnelle brésilienne pour traiter divers troubles dont des tumeurs et des ulcères. De récentes études y ont confirmé la présence de substances phytochimiques bioactives, dont des terpénoïdes, flavonoïdes et phénylpropanoïdes, et viennent ainsi prouver l’intérêt d’utiliser la médecine populaire en pharmacologie.

Synonymes : Camara montevidensis (Spreng.) Kuntze; Camara sellowiana (Link & Otto) Kuntze; Lantana decumbens Sellow ex A.DC.; Lantana delicatissima Poit.; Lantana montevidensis f. albiflora Moldenke; Lantana selloi Steud.; Lantana sellowiana Link & Otto; Lantana sellowiana var. lanceolata Hook.; Lantana sellowiana f. planifolia Cham.; Lantana sellowiana f. rugosa Cham.; Lippia montevidensis Spreng.

 

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des VERBENACEAE cliquez ici.

error: Content is protected !!