Phoenix dactylifera

Famille : Arecaceae


Texte © Pietro Puccio

 

michel.gif
Traduction en français par Michel Olivié

 

La Phoenix dactylifera peut dépasser une hauteur de 30 m © Giuseppe Mazza

La Phoenix dactylifera peut dépasser une hauteur de 30 m © Giuseppe Mazza

Le nom du genre est le nom grec donné à cette plante dans l’Antiquité ; le nom de l’espèce vient du grec « dactylos » = doigt et du latin « fero » = porter, par référence aux fruits.

Cette plante, appelée en français le palmier dattier ou dattier, est cultivée depuis des temps reculés mais on ne connaît pas son lieu d’origine exact. L’hypothèse la plus répandue le situe dans la zone comprise entre le Pakistan et la péninsule arabique où l’on a du reste trouvé les traces les plus anciennes de sa présence.

On a découvert en Égypte des preuves attestant qu’elle était déjà cultivée à l’époque pré-dynastique (il y a plus de 7.000 ans) de même que l’ Hyphaene thebaica et le Ficus sycomorus, et nombreux sont les témoignages picturaux datant de plus de 3.500 ans qui prouvent qu’elle était aussi utilisée dans un but ornemental.

Actuellement la Phoenix dactylifera L. (1753) est largement cultivée dans toute l’Afrique du Nord et le Proche et le Moyen Orient où elle a été et est encore aujourd’hui d’une importance vitale pour de nombreuses populations.

Ses fruits, qui peuvent être conservés longtemps, ont constitué et constituent toujours en partie leur aliment principal tandis que toutes les autres parties de la plante sont encore utilisées pour de multiples usages. Pour ces raisons le dattier a joué aussi depuis l’Antiquité un important rôle symbolique dans le domaine social comme dans le domaine religieux.

Le dattier a un tronc unique ou cespiteux de 30 à 40 cm de diamètre et d’une hauteur pouvant dépasser 30 m sur lequel la base des feuilles desséchées subsiste longtemps. Les feuilles sont pennées, d’environ 4 à 5 m de long, avec des folioles rigides de couleur vert grisâtre longues jusqu’à 40 cm et réduites à des épines dans la partie basilaire.

Les fruits du palmier dattier se conservent longtemps © G. Mazza

Les fruits du palmier dattier se conservent longtemps © G. Mazza

C’est une plante dioïque (chaque individu porte soit uniquement des fleurs mâles soit uniquement des fleurs femelles). Les inflorescences sont ramifiées, placées entre les feuilles, et longues d’environ 1 m. Les fleurs mâles sont de couleur crème alors que les fleurs femelles sont jaunes. Les fruits sont oblongs, de 5 à 7 cm de long et de 2 à 3 cm de diamètre, d’une couleur allant du jaune à l’orange ou au pourpre foncé suivant les variétés.

On reproduit cette plante par division et au moyen de ses graines qui germent au bout d’environ deux mois. Sa culture en dehors de ses aires traditionnelles a débuté à une époque récente pour la production des fruits dans d’autres zones du globe au climat chaud et sec. Elle est largement utilisée comme plante d’ornement dans toutes les zones tropicales, subtropicales et tempérées où elle résiste à des températures allant jusqu’à -10 °C, en plein soleil et sur des sols bien drainés.

Synonymes: Palma major Garsault (1764); Palma dactylifera (L.) Mill. (1768); Phoenix excelsior Cav. (1793); Phoenix dactylifera var. cylindrocarpa Mart. (1838); Phoenix dactylifera var. gonocarpa Mart. (1838); Phoenix dactylifera var. oocarpa Mart. (1838); Phoenix dactylifera var. oxysperma Mart. (1838); Phoenix dactylifera var. sphaerocarpa Mart. (1838); Phoenix dactylifera var. sphaerosperma Mart. (1838); Phoenix dactylifera var. sylvestris Mart. (1838). Phoenix dactylifera var. adunca D.H.Christ ex Becc. (1890); Phoenix dactylifera var. costata Becc. (1890); Phoenix atlantica var. maroccana A.Chev. (1952); Phoenix chevalieri D.Rivera, S.Ríos & Obón (1997); Phoenix iberica D.Rivera, S.Ríos & Obón, (1997).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ARECACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.