Pinanga scortechinii

Famille : Arecaceae


Texte © Alessandro Marini

 


Traduction en français par Marc Longhi

 

Pinanga scortechinii Becc. est un palmier endémique de la Thailande péninsulaire et de la Malaisie où il pousse dans les forêts pluviales jusqu’à 1000 m d’altitude.

Le nom de genre Pinanga provient de la latinisation du terme “pinang” nom donné à ce palmier sur ses terres d’origine. Le nom d’espèce scortechinii honore la mémoire de Benedetto Scortechini (1845-1886) prêtre, naturaliste et explorateur italien qui a récolté des plantes en Australie, en Inde et sur la péninsule malaise.

Pinanga scortechinii est un palmier généralement multicaule avec parfois des individus à stipe solitaire. Les souches peuvent être denses et les plus grandes atteignent les 5 m de haut, avec une couronne de feuilles pennées d’une largeur pouvant atteindre 4 m. Les stipes sont dressés et lisses, pareils à des chaumes de bambous, au diamètre pouvant atteindre 5 cm, vert olive, marqués par des anneaux gris, cicatrices des bases folliaires des feuilles tombées, espacées de 10 cm environ.

Pinanga scortechinii, Arecaceae

Peu connu en culture, Pinanga scortechinii a un bon potentiel horticole, même en pot, pour la décoration d’intérieur © Giuseppe Mazza

Les feuilles sont pennées, jusqu’à 2,5 m de long, avec de fines pinnules, disposées régulièrement et symétriquement sur le même plan par rapport au rachis, de 6 à 22 par côté, de 30 à 70 cm de long et d’une largeur pouvant atteindre 5 cm, vert clair sur la face supérieure, mais quelques fois marbrées de vert foncé et d’un vert glauque sur la face inférieure. Les pinnules présentent en général un apex pointu, mais les pinnules terminales peuvent avoir un apex tronqué ou dentelé.

Les pétioles sont verts d’une longueur de 30 à 60 cm, et se terminent dans une gaine qui enveloppe complètement la tige. Cette gaine peut atteindre les 60 cm, et prend souvent une coloration jaune-orange, recouverte d’un tomentum plus sombre.

Pinanga scortechinii est une espèce monoïque et ses inflorescences émergent du stipe, sous les feuilles, au niveau des anneaux interfoliaires. Elles sont dressées, pouvant atteindre 30 cm de longueur, ramifiées en 3-9 rachillets lisses, rougeâtres de 5 à 8 cm de long. Les fleurs mâles et femelles sont de couleur crème, disposées en spirales denses sur le rachillet, organisées selon la triade caractéristique composée d’une fleur femelle pour deux mâles.

La forme du fruit va d’ovoide à ellipsoide, d’une longueur de 1,3 cm et d’environ 1 cm de large. D’un blanc cireux au début, il devient rouge puis noir à maturation.

On reconnaît deux variétés, Pinanga scortechinii var. scortechinii et Pinanga scortechinii var. shamsiah. Cette dernière, récemment découverte dans les forêts pluviales de la péninsule malaise, diffère de la var. scortechinii par la forme de la feuille, beaucoup plus large, composée de peu de pinnules, de 3 à 6 par côté du rachis. Elles sont arquées et pendantes et peuvent atteindre les 15 cm de large.

Pinanga scortechinii dispose sans aucun doute d’un potentiel optimal comme plante ornementale, mais peu connue en culture, que ce soit dans ses pays d’origine que dans le reste du monde, et on ne peut l’admirer quasi-exclusivement que dans les jardins botaniques.

Elle peut être cultivée en pleine terre que sous climat tropical et subtropical, et dans une humidité atmosphérique élevée, où la température ne descend jamais en dessous des 5 °C. Elle privilègie des positions à l’ombre, très abritées, protégée par des arbres et des arbustes. Elle ne supporte pas les effets du vent, surtout les vents secs qui peuvent la faire mourir.

Le sol doit être fertile, riche en substances organiques et maintenu toujours humide. Le substrat doit être drainant, parce que même si l’espèce a besoin de beaucoup d’eau, elle ne tolère pas la stagnation de l’eau au niveau des racines.

On peut la cultiver en pot pour la décoration intérieure, comme le palmier le plus connu et répandu Pinanga coronata, positionné à la lumière et dans un substrat fertile, mélange de

On peut la reproduire facilement par semis ou par division des souches. Les graines germent au bout d’1 à 3 mois à une température comprise entre 24 et 28 °C.

Synonyme: Pinanga fruticans Ridl.

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ARECACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

error: Content is protected !!