Roystonea princeps

Famille : Arecaceae


Texte © Pietro Puccio

 

michel.gif
Traduction en français par Michel Olivié

 

Cette espèce est originaire de la Jamaïque où elle pousse dans la partie Sud-Ouest de l’île dans des zones marécageuses périodiquement inondées et à basse altitude.

Le genre tire son nom du général de l’armée américaine Roy Stone (1836-1905) qui travailla comme ingénieur à Porto Rico. Le nom de l’espèce est l’adjectif latin “princeps, cipis” = premier, le plus grand.

Noms communs : marsh cabbage, morass cabbage palm, morass royal palm, swamp royal palm (anglais).

La Roystonea princeps (Becc.) Burret (1929) est une espèce monoïque inerme qui a un tronc unique, droit, pouvant atteindre 20 m de haut et 30 à 40 cm de diamètre, parfois légèrement renflé dans sa partie centrale et de couleur blanc grisâtre.

Roystonea princeps, Arecaceae, Palme

Dans les zones marécageuses à basse altitude de la Jamaïque la Roystonea princeps atteint 20 m de haut et a un tronc de 30 à 40 cm © Giuseppe Mazza

Les feuilles, portées sur un pétiole long de 30 à 40 cm, sont pennées, longues de 3,6 à 4 m et ont des folioles linéaires à l’apex acuminé longues dans leur partie médiane de 70 à 75 cm et larges de 4,5 à 6 cm, plus ou moins pendantes et disposées sur le rachis suivant différents angles.

La gaine foliaire, lisse, de couleur gris vert et brillante, enveloppe entièrement le tronc sur une hauteur de 1,5 à 1,8 m en formant une sorte de chapiteau tubulaire légèrement renflé à la base.

Les inflorescences, portées sur un court pédoncule, se forment sous les feuilles (infrafoliaires) et sont longues d’environ 1,5 m, très ramifiées et enfermées au début dans une bractée longue d’environ 1,8 m. Elles portent des fleurs unisexuées de couleur blanche disposées en triades sur les rachéoles (une fleur femelle au milieu de deux fleurs mâles) sauf dans la partie terminale où existent seulement des fleurs mâles disposées par paires ou solitaires. Les fleurs mâles ont 3 sépales, 3 pétales libres et 6 à 12 étamines alors que les fleurs femelles ont 3 sépales libres, 3 pétales soudés à leur base, 6 staminoïdes soudés à leur base, un gynécée sphérique uniloculaire et 3 stigmates recourbés.

Roystonea princeps, Arecaceae, Palme

Les fruits, sphériques à ellipsoïdes, de 1,2 à 1,8 cm, prennent une couleur pourpre noirâtre à maturité. La culture est possible aussi dans des zones tempérées chaudes © Giuseppe Mazza

Les fruits, sphériques à ellipsoïdes, ont 1,2 à 1,8 cm de long et 0,8 à 1 cm de diamètre et sont de couleur pourpre noirâtre à maturité. Ils contiennent une seule graine, ellipsoïde, de 1 à 1,2 cm de long et de 0,6 à 0,7 cm de diamètre.

On reproduit cette plante en semant ses graines , plongées au préalable dans de l’eau pendant 3 jours, dans un terreau organique drainant maintenu humide à la température de 26 à 28 °C. La durée de germination est de 2 à 3 mois.

C’est une des Roystonea les moins cultivées bien qu’elle offre un grand intérêt ornemental et paysager sous forme de spécimen isolé, en groupe ou en alignement au bord des routes et des avenues dans les zones aux climats tropical et subtropical humide. On peut essayer de la cultiver dans les régions au climat tempéré chaud les plus douces où des températures proches de 0 °C sont exceptionnelles et de très courte durée. Elle a besoin d’une exposition en plein soleil ou au plus d’un léger ombrage pendant les premières années et de sols riches en substances organiques maintenus constamment humides. Dans des climats caractérisés par une longue saison sèche elle nécessite des arrosages réguliers, spécialement pendant sa phase de jeunesse.

Synonymes: Oreodoxa princeps Becc. (1912).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ARECACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

error: Content is protected !!