Sabal etonia

Famille : Arecaceae


Texte © Pietro Puccio

 

michel.gif
Traduction en français par Michel Olivié

 

Cette espèce est originaire du centre et du Sud-Est de la Floride (U.S.A.) où elle vit dans le sous-bois des forêts de conifères et de chênes sur des sols sableux.

L’étymologie du nom du genre est inconnue vu qu’elle n’a pas été précisée par l’auteur, le botaniste français Michel Adanson (1727-1806). Le nom de l’espèce fait référence à Etonia qui est la localité de la Floride où l’espèce-type a été découverte.

Noms communs : corkscrew palmetto, Miami palmetto, scrub palmetto (anglais).

La Sabal etonia Swingle ex Nash (1896) est une espèce monoïque inerme dont le tronc unique, souterrain, émergeant rarement du sol jusqu’à une hauteur de 2 m, est plus ou moins tordu et radicant sur toute sa  partie basse. Les feuilles, portées sur un pétiole long de 0,3 à 0,5 m et large d’environ 2 cm avec des bords effilés,  sont fortement costapalmées, longues de 0,4 à 0,6 m et divisées presque jusqu’à leur base en 25 à 50 segments rigides et linéaires dotés d’un apex acuminé et bifide, larges de 1,5 à 3 cm, de couleur vert jaunâtre et comportant de longs filaments qui partent de leur base. L’hastula (l’appendice situé dans le point d’insertion de la limbe foliaire avec le pétiole) est triangulaire avec un apex pointu et a une longueur de 1,5 à 3,5 cm. Les inflorescences sont ascendantes et ont une longueur inférieure ou égale à celle des feuilles. Elles sont compactes et comportent 2 ou rarement 3 rangs de ramification. Elles portent des fleurs, longues de 5 à 6 mm, de couleur blanc jaunâtre et parfumées.

Sabal etonia, Arecaceae, Palme

Originaire de la Floride la Sabal etonia a un tronc unique, souterrain, émergeant rarement du sol. C’est un couvre-sol résistant à la sécheresse et aux basses températures © Giuseppe Mazza

Les fruits sont sphériques-déprimés et ont 1,2 à 1,5 cm de diamètre. De couleur brun noirâtre à maturité ils contiennent une seule graine sphérique-déprimée, légèrement concave et de 0,7 à 1 cm de diamètre.

On reproduit cette plante en semant ses graines, plongées au préalable dans de l’eau pendant 3 jours, dans un terreau drainant maintenu humide à la température de 24 à 28 °C. La durée de germination est de 1 à 2 mois.

Semblable à la Serenoa repens dont elle diffère par le port solitaire, les feuilles costapalmées et les bords des pétioles dépourvus d’épines, elle mériterait d’être davantage cultivée comme couvre-sol, pour des bordures et dans des jardins de type désertique du fait de sa résistance à la sécheresse et de sa capacité d’adaptation à des sols pauvres. Elle présente une grande résistance aux basses températures et supporte celles allant jusqu’à -10 °C ou un peu moins si elle est convenablement protégée. Elle pousse aussi bien en plein soleil que sous un ombrage partiel et bien qu’elle préfère ceux qui sont profonds et sableux elle s’adapte à divers types de sols, de légèrement acides à alcalins, à condition qu’ils soient parfaitement drainants. Elle s’accommode bien de la culture en pot pour la décoration d’espaces extérieurs ou intérieurs bien éclairés et ne nécessite pas de soins particuliers.

Synonymes : Sabal adansonii var. megacarpa Chapm. (1897) ; Sabal megacarpa (Chapm.) Small (1903) ; Sabal miamiensis Zona (1985).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ARECACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

error: Content is protected !!