Tricholoma saponaceum

PIERLUIGI.gif
Texte © Pierluigi Angeli

 

epitalon.gif
Traduction en français par Jean-Marie Epitalon

 

Tricholoma saponaceum, Tricholomataceae

Tricholoma saponaceum est immangeable à cause de son goût amer qui évoque le savon de Marseille © Giuseppe Mazza

Famille: Tricholomataceae  R. Heim ex Pouzar, 1983.

Genre: Tricholoma (Fries) Staude, 1857.

Section: Rigida (Fries) emend. M. Bon.

Tricholoma saponaceum (Fr. : Fr.) Kumm, 1871.

Le nom spécifique dérive du latin “saponáceus” = relatif au savon.

C’est une espèce qui pousse des régions méditerranéennes jusqu’aux régions alpines, s’adaptant parfaitement à tout type de bois de feuillus et de conifères, indifférente au substrat.

Pousse de l’été jusqu’à la fin de l’automne.

En Italie, je ne sais pas s’il a des noms vernaculaires. en France, on l’appelle « Tricholome à odeur de savon »; pour l’Espagne: en castillan « Tricoloma de olor a jabón »; en catalan «tricoloma d’olor de sabó»; en basque « Ziza xaboisain ». En Allemagne, on l’appelle « Seifen-Ritterling »; en Angleterre, « soap-scented toadstool », « soapy knight » ou « soap tricholoma ».

Pour la description du genre, voir la page Tricholoma columbetta.

Description de la section

À la section Rigida, on attribue des sporophores ayant une cuticule d’abord blanc-olivâtre, puis gris-verdâtre, lisse, ± glabre, sèche, parfois un peu lubrifiée, avec des fibrilles innées plus foncées. Chair avec une odeur évoquant le savon de Marseille, goût amer. Des anses d’anastomose sont présentes surtout dans les hyphes de l’hyménophore; cuticule formée par des hyphes ± entrelacés à terminaisons légèrement surélevées, pigment faible.

Description de l’espèce

Tricholoma saponaceum, Tricholomataceae

Basides et spores de Tricholoma saponaceum © Pierluigi Angeli

Chapeau : 3-10 cm, initialement hémisphérique, puis étalé-convexe et finalement étalé, avec un mamelon large peu prononcé, parfois absent; marge d’abord enroulée puis incurvée finalement presque droite, lobée, rarement cannelée. Cuticule partiellement séparable, lisse, glabre, lubrifiée chez les jeunes puis sèche, avec fibrilles radiales plus foncées, parfois gercée ou légèrement plissée, la couleur est variable, gris verdâtre, gris-brun clair, jaune verdâtre, blanc-ocre.

Hyménium : lamelles espacées, émarginées, décurrentes par un court filet, larges, élastiques au départ, intercalées de lamellules; d’abord blanches puis crème-olive; arrête irrégulièrement entière.

Pied : 5-10 × 1-2 cm, mince, cylindrique, effilé en bas, presque radicant, parfois ventru, plein puis fistuleux, fibreux, blanc sous les lamelles, blanchâtre avec une fibrillation vert-brun, gris-vert, la base a tendance à devenir ocre brun.

Chair : épaisse, ferme, compacte et finalement fibreuse, blanche, elle a tendance à rougir lorsqu’elle est coupée, en particulier vers la base du pied. Odeur caractéristique de savon de Marseille, goût amer non farineux.

Habitat : il pousse à la fin de l’été et jusqu’à la fin de l’automne, parfois en grands groupes, omniprésent, des plaines aux montagnes.

Comestibilité : non comestible, même si non toxique, à rejeter à cause de son goût et son odeur.

Microscopie. Spores: ellipsoïdales, lisses, partiellement guttulées, avec apicule prononcé, 5-6 × 3,5-4,5 µm. Q = 1,47. Basides: claviformes, cylindrique, tétrasporiques, avec anse d’anastomose, 25-29 × 5-6 µm.

Remarques. C’est une espèce qui a de nombreuses variétés et formes, mais on peut facilement la reconnaître en observant les nuances du chapeau, qui ont toujours un mélange de vert et de blanc crème, ou de vert et de gris. Les variétés et les formes sont: var. atrivirens(Pers.) Karst, qui a un pied lisse et le chapeau vert foncé. sa forme saccharriosmum Bon, qui a une couleur vert plus pâle et une odeur de désinfectant; var. napipes (Krbh.)  Bon, qui a le chapeau gris-jaunâtre, et les lamelles jaunes; var. sulphurinum (Quél.) Rea, qui a le chapeau jaune vif et des lamelles et un pied jaunâtres; sa forme carneifolium Bert., qui a un chapeau blanc et des lamelles roses; la forme nympharum Mal., qui a un chapeau et des lamelles blancs; la var. squamosum (Cke.) Rea, qui a le chapeau brun fuligineux, parfois aussi squameux et le pied squameux; sa forme ardosiacum (Bres.) Bon, qui a une coloration très sombre, presque noirâtre avec des reflets bleutés, le pied squameux brun fuligineux.

Synonymes: Agaricus saponaceus Fr. 1818 (basionyme); Gyrophila saponacea Quél. 1886.

 

→ Pour des notions générales sur Fungi voir ici.

→ Pour apprécier la biodiversité des CHAMPIGNONS cliquez ici.