Veitchia pachyclada

Famille : Arecaceae


Texte © Pietro Puccio

 


Traduction en français par Marc Longhi

 

Veitchia pachyclada, Arecaceae

Endémique des Îles Salomon, la Veitchia pachyclada atteint les 10 m de hauteur dans les forêts pluviales denses. Avec son port élégant il sied à la décoration d’intérieur © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire des Îles Salomon et plus particulièrement de l’Île de Makira, où elle vit dans les forêts pluviales denses jusqu’à environ 600 m d’altitude.

Le nom du genre est dédié à la famille Veitch, propriétaire londonien de fameuses serres, fondées par John Veitch (1752–1839), en activité entre le XVIIIème et XXème siècle, qui a introduit en Europe un grand nombre d’espèces exotiques ; l’épithète spécifique est la combinaison de l’adjectif grec “παχύς” (pachys) = gros, épais et du substantif   “κλάδος” (clados) = rameau, branche, par référence aux ramifications de l’inflorescence.

La Veitchia pachyclada (Burret) C.Lewis & Zona (2011), est une espèce monoïque inerme, à tige solitaire, pouvant atteindre les 10 m de haut pour un diamètre de 6-10 cm, grisâtre, sur laquelle sont encore visibles les anneaux qui retracent l’attache des anciennes feuilles.

Veitchia pachyclada, Arecaceae

Les fruits, rouges à maturité, sont obovoïdes, de 2,5-2,8 cm de long. Ils ne contiennent qu’une seule graine © Giuseppe Mazza

Les feuilles portées par des pétioles d’une longueur de 25-28 cm, sont pennées, d’une longueur de 1,8 à 2,4 m, légèrement arquées, vert sombre, luisantes sur la face supérieure, à la base foliaire légèrement enflée dans sa partie centrale, qui entoure complètement la tige, pour une hauteur de 0,8 à 1 m et qui forment une sorte de chapiteau élégant vert clair.

Les folioles, de 26 à 30 par côté, sont pratiquement obovales, tronquées transversalement et munies de dents minuscules à l’extrémité, d’une longueur d’environ 52 cm et d’une largeur de 14 cm dans la partie médiane.

Les inflorescences prennent naissance sous les feuilles (infrafoliaires), elles sont ramifiées, avec les fleurs disposées en spirales, sur des rachillets (les ramifications secondaires de l’inflorescence) de 0,6 à 0,8 cm de diamètre, en triade caractéristique (une fleur femelle entre deux fleurs mâles), mis à part à l’extrémité où l’on ne retrouve que des fleurs mâles, ces dernières présentant un nombre élevé d’étamines, environ 300.

Les fruits sont obovoïdes de 2,5-2,8 cm de long et d’environ 1,5 cm de diamètre, verts à l’origine, puis jaune et finalement rouges à maturité, ils ne contiennent qu’une seule graine ovoïde.

La reproduction se fait par semis. Les graines ont un délai de germination de 2 à 3 mois à la température de 26-28 °C.

Il s’agit d’une espèce peu diffusée au port très élégant, seulement adaptée aux climats tropicaux et subtropicaux humides.

Elle peut être utilisée en individu isolé ou en groupe. Elle exige une situation semi-ombragée et des sols drainants, riches en substances organiques, maintenus dans une humidité constante mais sans stagnation d’eau qui pourrait provoquer des pourritures.

Les individus jeunes peuvent être utilisés en pot pour la décoration intérieure, les serres et les jardins d’hiver dans un lieu lumineux, mais sans contact direct avec le soleil.

Synonymes: Rehderophoenix pachyclada Burret (1936); Drymophloeus pachycladus (Burret) H.E.Moore (1969).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ARECACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

error: Content is protected !!