Washingtonia filifera

Famille : Arecaceae


Texte © Pietro Puccio

 

“serge.gif"
Traduction en français par Serge Forestier

 

Washingtonia filifera (Linden ex André) H. Wendl. (1879) est originaire de l’ouest des États-Unis (Arizona et Californie) et du nord-ouest du Mexique (nord de la Basse Californie) où il croit dans les zones semi-désertiques au fond des canyons, où l’eau est présente, ou à proximité de sources naturelles.

Le genre, qui ne comprend que deux espèces, a été dédié au premier président des États-Unis, George Washington. Le nom de l’espèce provient des filaments présents entre les segments foliaires.

Ce palmier est connu dans les pays anglophones sous les noms de California fan palm, Washington palm, desert fan palm et petticoat palm.

Il présente un tronc solitaire, massif, d’environ 60 à 80 cm de diamètre, gris dans la partie ancienne, brun rougeâtre dans la partie plus jeune, mesurant jusqu’à environ 20 m de hauteur, et élargi à la base, couvert, à l’état sauvage, de feuilles sèches persistantes, au sommet, d’où vient l’un des nombreux noms communs sous lequel il est connu : palmier jupon. Les feuilles costapalmées, opaques, sont de couleur vert clair, avec des segments bifides pendants munis de nombreux filaments sur la partie terminale, chez les sujets adultes. Les pétioles possèdent des épines de couleur blanchâtre tendant à être plus petites et plus éloignées à proximité de la lame foliaire.

Native des États-Unis et du Mexique, Washingtonia filifera est relativement résistant aux basses températures. De nombreux fruits globuleux noirâtres d’environ 0,5 cm © Giuseppe Mazza

Native des États-Unis et du Mexique, Washingtonia filifera est relativement résistant aux basses températures. De nombreux fruits globuleux noirâtres d’environ 0,5 cm © Giuseppe Mazza

Les inflorescences de 2 à 3 m de long, courbes, dépassent généralement des feuilles. Elles sont constituées par de fleurs hermaphrodites blanchâtres, précédant des fruits globuleux noirâtres d’environ 0,5 cm de diamètre, produits en grandes quantités. La reproduction est facile par semis, les graines germant en environ 30 jours.

Ce palmier d’une grande valeur ornementale est répandu dans toutes les zones au climat méditerranéen, où il s’est pratiquement naturalisé. La présence simultanée d’une autre espèce appartenant au genre, Washingtonia robusta, avec laquelle il s’hybride facilement, a conduit à une situation telle que, dans certaines zones, on rencontre, en culture, plus d’hybrides que d’espèces pures. Il n’a pas d’exigences culturales particulières, si ce n’est un emplacement en plein soleil ; poussant mieux dans les sols alcalins, même semi-arides et pauvres, il est relativement résistant aux basses températures (-10 °C, voire un peu moins, pendant de courtes périodes, sous les climats secs).

Synonymes : Brahea filamentosa (H.Wendl. ex Franceschi) H.Wendl. ex Kuntze (1891); Neowashingtonia filamentosa (H.Wendl. ex Franceschi) Sudw.(1897); Neowashingtonia filifera (Linden ex André) Sudw. (1908); Pritchardia filamentosa H.Wendl. ex Franceschi (1876); Pritchardia filifera Linden ex André (1874); Washingtonia filamentosa (H.Wendl. ex Franceschi) Kuntze (1891); Washingtonia filifera var. microsperma Becc. (1907).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ARECACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.