Zebrasoma desjardinii

Famille : Acanthuridae

PEPPINO.gif
Texte © Giuseppe Mazza

 

serge.gif
Traduction en français par Serge Forestier

 

Avec ses nageoires déployées Zebrasoma desjardinii double de taille © Giuseppe Mazza

Avec ses nageoires déployées Zebrasoma desjardinii double de taille © Giuseppe Mazza

Le criard Chirurgien-voile indien (Zebrasoma desjardinii Bennett, 1836) appartient à la classe des Actinopterygii, les poissons à nageoires rayonnées, à l’ordre des Perciformes et la famille des Acanthuridae.

Le nom de genre « zebrasoma », vient de « zebra » = zèbre, l’équidé africain bien connu, et du grec « soma » = corps, autrement dit, un animal au corps zébré, en raison des bandes verticales, inhabituelles chez un poisson chirurgien.

Le nom de l’espèce « desjardinii » honore la mémoire du zoologiste français Julien Desjardins (1799-1840) qui a séjourné pendant longtemps à l’île de Maurice et qui a collaboré avec le Musée d’Histoire Naturelle de Paris.

Zoogéographie

Le Chirurgien-voile indien est commun en Mer Rouge, en Mer Arabique, dans le golfe d’Aden et en général dans les eaux tropicales de l’Océan Indien, du nord de l’Afrique du Sud et de Madagascar aux Maldives, de l’Inde, du Sri Lanka, des îles Cocos, de l’île Christmas et de la côte occidentale de l’Indonésie.

Écologie-Habitat

Il vit dans les formations madréporiques et le long des côtes rocheuses couvertes d’algues, généralement dans les 25 premiers mètres de profondeur.

Morphophysiologie

Il peut atteindre 40 cm, mais la taille moyenne est d’environ 25 cm. Le corps plat est impressionnant quand les nageoires sont déployées en signe d’intimidation et qu’il devient alors presque circulaire. La nageoire dorsale, dont la hauteur atteint les 3/4 de celle du corps, n’a que quatre rayons épineux et environ 28 rayons mous. L’anale est symétrique, plus petite, mais toujours au moins aussi grande que la moitié du corps ; elle est munie de trois épines et d’environ 23 rayons inermes ; les nageoires ventrales, de taille vraiment plus modeste, ont une épine et cinq rayons mous ; les nageoires pectorales sont relativement longues et pointues; la caudale est presque tronquée.

Il peut atteindre 40 cm et il s'adapte bien à la vie dans les grands aquariums publics © Giuseppe Mazza

Il peut atteindre 40 cm et il s’adapte bien à la vie dans les grands aquariums publics © Giuseppe Mazza

Le pédoncule caudal exhibe la lame tranchante typique des poissons chirurgiens et la bouche comporte des dents minuscules avec 11 dentelures en haut et 5 en bas.

La couleur d’ensemble, plus ou moins variable, est caractérisé par un fond brun, bleuâtre ou verdâtre sur lequel se détachent des points blancs dans la région de la tête et une série de bandes verticales jaune-orangé terminées par des taches alignées de la même couleur, qui sont reprises, concen- triques, en bandes continues parallèles sur les nageoires dorsale et anale.

La zone de la tête comporte deux bandes sombres verticales : l’une traverse l’œil et l’autre est au niveau des nageoires pectorales avec une fonction mimétique évidente.

Éthologie-Biologie reproductive

Ce poisson vit, la plupart du temps, en solitaire ou en couple.

Il nage toute la journée en broutant des algues microscopiques ou plus consistantes et en remuant les débris.

Les œufs sont pélagiques et les jeunes ont une livrée qui rappelle celle d’une espèce similaire Zebrasoma velifer. Ils ne sont pas faciles à capturer. Pour le marché aquariologique il faut les surprendre la nuit lorsqu’ils dorment à l’abri des coraux.

La chair du poisson chirurgien voilier n’est certainement pas appréciée, même si elle est consommée par les populations locales quand il est pris dans les filets. Les populations de Zebrasoma desjardinii peuvent doubler en 1,4 à 4,4 années, mais, avec un indice de vulnérabilité de 32 sur 100, l’espèce doit être placée sous surveillance.

Synonymes

Acanthurus desjardinii Bennett, 1836.

 

→ Pour des notions générales sur les poissons cliquer ici

→ Pour apprécier la biodiversité des Osteichthyes, les POISSONS OSSEUX, et trouver d’autres espèces cliquer ici.