Syagrus picrophylla

Famille : Arecaceae


Texte © Pietro Puccio

 

michel.gif
Traduction en français par Michel Olivié

 

Cette espèce est originaire du Brésil (Bahia, Espirito Santo et Rio de Janeiro) où elle pousse principalement dans la forêt pluviale côtière (la Mata atlantica) sur des pentes rocheuses granitiques et abruptes à basse altitude.

L’origine exacte du nom du genre est inconnue. L’hypothèse la plus répandue est qu’il vient du nom « syagrus » donné par Pline l’Ancien (23/24 ap. J.C.-79) à une variété de palmier dattier. Le nom de l’espèce est la combinaison de l’adjectif grec « πικρός » (pikrós) = amer et de « φύλλον » (phyllon) = feuille, probablement par allusion au goût amer des apex végétatifs (les « coeurs de palmier »).

Noms communs : lent coconut (anglais), coco-de-quaresma, coco-de-quarta, coqueiro-jeriva, jeriva, licuri (portugais-Brésil).

Syagrus picrophylla, Arecaceae

Originaire du Brésil la Syagrus picrophylla a un tronc de 3 à 7 m de long et de 15 à 25 cm de diamètre. Ses fruits sont comestibles et ont une pulpe fibreuse mais à la saveur douce. Cultivée depuis peu elle n’est pas particulièrement exigeante en ce qui concerne les sols et résiste pendant une courte période à des températures allant jusqu’à -3 °C © Giuseppe Mazza

La Syagrus picrophylla  Barb. Rodt. (1879) est une espèce monoïque inerme dont le tronc, droit, colonnaire, renflé à sa base, de 3 à 7 m de haut, de 15 à 25 cm de diamètre et de couleur grisâtre porte des cicatrices annulaires saillantes correspondant au point de fixation des feuilles qui sont tombées, sauf sur une courte portion située sous la couronne où il est recouvert par les restes des bases foliaires. Les feuilles, portées sur un court pétiole, pennées et longues de 2,5 à 3,2 m, comportent 90 à 160 paires de folioles linéaires à l’apex acuminé, rigides, disposées irrégulièrement sur le rachis par groupes de 2 à 4 suivant des angles légèrement différents, longues dans leur partie médiane de 40 à 80 cm et larges de 2,5 à 3,5 cm, de couleur vert intense en partie haute et de couleur vert pâle en partie basse. La base foliaire, longue de 1 à 1,5 cm et de couleur verte, a des bords fibreux.

Les inflorescences, portées sur un pédoncule long de 40 à 60 cm et situées au milieu des feuilles, sont longues de 40 à 60 cm, de couleur crème jaunâtre, enfermées au début dans une spathe ligneuse et de couleur orange et ont des ramifications de premier ordre et des fleurs unisexuées disposées en triades (une fleur femelle au milieu de deux fleurs mâles) sauf dans la partie terminale des rachillas où n’existent que des fleurs mâles solitaires ou réunies par paires.

Les fruits, de 3,5 à 4,2 cm de long et de 2,5 à 3 cm de diamètre, sont de couleur marron orange à maturité et ont un épicarpe et un mésocarpe souvent divisés en trois parties à l’apex. Ils contiennent une seule graine, ellipsoïde, de 1,5 à 2 cm de long et d’environ 1,5 cm de diamètre.

On reproduit cette plante en semant ses graines, préalablement plongées dans de l’eau pendant 3 jours, dans un terreau drainant maintenu humide à la température de 26 à 28 °C. La durée de germination va de 2 à 4 mois.

Presque inconnue en culture jusqu’à la seconde moitié du XXè siècle en partie à cause de la difficulté que pose l’approvisionnement de ses graines et des lieux très difficiles d’accès où elle pousse à l’état naturel, elle peut être plantée sous forme de spécimen isolé, en groupes ou en alignement le long des routes dans les régions aux climats tropical, subtropical et, de façon marginale, tempéré chaud où des spécimens adultes peuvent résister à des températures allant jusque à -3 °C pendant une courte période. Elle a besoin d’une exposition en plein soleil sauf pendant les phases initiales de croissance où il lui faut un ombrage partiel. Elle n’est pas particulièrement exigeante en ce qui concerne les sols qui peuvent même être pauvres et rocheux mais croît plus vigoureusement sur des sols fertiles et arrosés régulièrement dans les climats caractérisés par de longs étés chauds et secs. Les fruits sont comestibles et ont une pulpe fibreuse mais à la saveur douce.

Synonymes: Cocos picrophylla (Barb.Rodr.) Barb.Rodr. (1882) ; Cocos catechucarpa Barb.Rodr. (1901) ; Syagrus catechucarpa (Barb.Rodr.) Becc. (1916).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ARECACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.